La différence entre l’acide lactique et le lactate ?

Publié par Jérémy le

Nous avons tous entendu la même chose : « Quand c’est brûle, c’est l’accumulation d’acide lactique ». Et bien, c’est faux. Rétablissons une vérité et voyons la différence entre l’acide lactique et le lactate.

Qu’est-ce que l’acide lactique ?

Il s’agit d’un acide carboxylique (https://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/chimie-acide-carboxylique-17108/) qui est issu de la fermentation bactérienne. En 1780, le chercheur suédois Karl Wilhelm Scheele là découvert à partir de recherches sur du lait (d’où le terme lactique).

Lors d’un effort intense, les mitochondries (organites qui produisent l’énergie pour les cellules)  vont pouvoir alimenter la cellule en utilisant 3 ATP (sorte de carburant musculaire. ATP signifie adénosine triphosphate) et une molécule de glycogène.

L’acide lactique perd un proton H+ et devient du lactate.

Qu’est-ce que le lactate ?

Le lactate est donc le produit des cellules musculaires. Il s’accumule dans les tissus à cause des contractions répétées qui provoquent une accumulation de sang dans le muscle. Le flux sanguin entrant dans le muscle est supérieur au flux sortant. (Pour en savoir plus, tu peux regarder l’article sur la congestion musculaire )

Le sang s’accumule dans le cytosol (liquide entourant les organites, comme les mitochondries) et le lactate est bloqué. La sensation de brûlure débute. Si l’effort se poursuit, la concentration de lactate augmente jusqu’à la crampe.

globule rouge

Le sang continue tout de même de circuler et permet à une partie du lactate de s’échapper (heureusement pour nous !). Une partie est acheminée jusqu’au myocarde qui va l’oxyder , une partie est utilisée par les groupes musculaires au repos lors de cette phase d’activité. Le reste termine dans le foie pour participer à la glycogénèse hépatique et donc, permet d’oxyder le glucose pour reconstituer les réserves de glycogènes qui seront utilisés pour la production d’énergie.

Le cycle de Krebs peut continuer (cycle de production de l’énergie dans le corps). La différence entre l’acide lactique et le lactate vient de leur origine. L’acide lactique est le résultat d’une fermentation bactérienne, le lactate est le résultat d’une réaction biochimique.

Ne pas lutter contre le lactate

Cette partie très courte est là pour préciser que la formation de lactate n’est pas un problème et qu’elle n’est pas limitatrice dans la performance. Il est le signe d’une bonne glycolyse et donc d’une production d’énergie par le muscle performante. C’est aussi lui qui permet de réalimenter la machine pour continuer l’effort, et non le stopper.

L’arrêt de l’activité s’impose lorsque la fabrication d’énergie devient plus compliquée.

La différence entre l’acide lactique et le lactate est que le seul qui nous intéresse en musculation, c’est le lactate !

Soulager la douleur d’une crampe

Nous avons tous été confrontés à la douleur d’une crampe. Que ce soit en pleine nuit pour une raison obscure ou après un effort intense, il existe quelques techniques pour soulager la douleur.

L’hydratation

Bois beaucoup d’eau ! Tu peux y ajouter des minéraux. Il existe des additifs en poudre ou en cachet effervescent qui t’apporteront les minéraux que tu perds par la sudation.

eau lutter contre acide lactique crampe

L’eau va permettre d’éviter l’apparition des courbatures et des crampes, mais aussi à soulager la douleur et atténuer ces dernières.

Les massages

Les massages permettent de favoriser la circulation du sang (en tout cas, c’est communément admis) et l’évacuation du lactate présent en trop grande quantité dans les tissus musculaires. Son action aura pour effet de réduire la douleur, même si la pression du massage va, à ce moment, amplifier certains effets.

Je reviens sur l’efficacité des massages sur le flux sanguin. Il s’agit d’une idée très répandue, mais il n’y a pas d’effet avéré du massage sur le flux sanguin. Par contre, les mouvements peut créer une sensation de bien-être utile.

L’électrostimulation contre les crampes

Sur le même principe que le massage, l’électrostimulation va permettre au sang de circuler à nouveau. Elle provoque des microcontractions qui aident le sang à circuler. Il existe aussi un phénomène de sécrétion d’endorphine grâce à l’électrostimulation ce qui va permettre de soulager la douleur.

Continuer d’utiliser les muscles

Le réflexe en cas de crampes est de s’assoir et de se tenir l’endroit douloureux. Au contraire, continue de marcher, de bouger ton bras, bref, d’utiliser le membre en question. Les mouvements et l’utilisation des muscles vont, encore une fois, permettre au sang de circuler et t’aider à soulager la crampe plus rapidement.

Les étirements contre les crampes

Les étirements occasionnent un relâchement des tissus musculaires ce qui lutte contre la crampe et donc contre la douleur.

Pour un étirement efficace, combine la respiration et le mouvement. Tu dois souffler (lentement et calmement) pendant la phase d’étirement. Maintiens l’étirement une trentaine de secondes, c’est le temps qu’il faut pour vider entièrement les poumons en soufflant légèrement.

étirement crampe lactate

Ne va pas plus loin que ta souplesse te le permet, le but n’est pas de déchirer le muscle, les étirements pour accroitre la souplesse doivent être faits en dehors de l’entrainement et surtout des crampes.

Le froid soulage la douleur

C’est connu depuis longtemps, le froid anesthésié. Tu peux utiliser une poche de froid contre les crampes, mais uniquement si la douleur est insupportable. Le froid va diminuer la douleur, mais sans agir sur la crampe et donc, sur l’origine du mal. J’en parle ici, mais je préfère éviter cette solution.

Le chaud pour lutter contre les crampes et courbatures

Au contraire, le chaud relâche les tissus et permet au sang de faire son travail en transportant le lactate vers les autres muscles, le cœur ou le foie. Il n’agira pas sur le soulagement de la douleur, mais va agir directement sur la crampe. Quand elle s’atténuera, la douleur partira. C’est clairement la meilleure façon de faire. La douleur entraine le mental, alors serre les dents.

Les plantes contre les crampes

Si la douleur persiste, tu peux utiliser des plantes et des huiles essentielles qui peuvent avoir des propriétés intéressantes.  Pour les plantes, tu as l’harpagophytum, le genévrier, la reine-des-prés ou le sceau de Salomon. Pour les huiles essentielles, tu as l’épicéa, le romarin camphré principalement.

Les traitements médicamenteux sont en général évitables pour des crampes qui ne sont pas d’origine chronique.

Catégories : Fitness

0 commentaire

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez