Quels sont les effets de l’endorphine ?

Publié par Jérémy le

quels sont les effets de l'endorphine

Il en existe plusieurs types et donc plusieurs effets de l’endorphine. Contrairement à ce que l’on pense d’habitude, l’endorphine n’est pas une hormone à proprement parler, mais une famille d’hormones. Le nom est l’abréviation de morphine endogène. Il s’agit d’une famille d’hormones produites par le corps humain et qui agit comme un neurotransmetteur.

Dans cette famille, on peut retrouver :

  • la bêta-endorphine
  • les enképhalines
  • les dynorphines
  • les néoendorphines
  • la nociceptine

À quel moment est sécrétée l’endorphine ?

Les endorphines sont liées aux activités physiques intenses. Par exemple, lors d’une forte excitation, même si elle n’est pas sexuelle. Ou lors de l’orgasme et même lors de vive douleur. Elles sont sécrétées par l’hypophyse, une glande endocrine. Elle sécrète de nombreuses autres hormones et qui se trouve dans le cerveau.

Elle agit directement sur notre morale et sur notre perception de la douleur. Son principe d’action est si proche de celui de la morphine qu’elle partage une partie de son nom (n’oublie pas qu’il s’agit d’une morphine endogène).

Les effets de l’endorphine

Comme je l’ai dit juste avant, l’un des effets principaux de l’endorphine et d’agir sur notre perception de la douleur dans le système nerveux central. Il s’agit là d’une action analgésique très puissante et qui permet de faire face à des douleurs très vives tout en gardant contrôle de son propre corps.

Mais ce n’est pas tout, ce que l’on connaît le plus comme effets de l’endorphine et son lien avec le plaisir et le bien-être. Il éprouvait que l’endorphine permet de réduire le stress, diminuer la fréquence respiratoire et à un effet relaxant sur tout le monde. À tel point qu’il provoque de la somnolence chez certaines personnes fortement sensibles aux endorphines.

coureur haut niveau

Chez la plupart des gens, elles permettent simplement de se sentir bien dans sa peau et évacuer les principales tensions et les principaux problèmes de la vie quotidienne. C’est exactement pour ses effets qu’il est prescrit aux personnes dépressives de faire du sport. On sait maintenant que le sport un impact positif sur la production d’endorphines.

Les endorphines aident au quotidien pour toutes les tâches

Grâce à elles, tu peux arrêter de fumer ou perdre du poids. Le « bonheur » que tu ressens lorsque tu perds 1 kg ou que tu sautes une cigarette va générer sa dose d’endorphines. Combiné avec la pratique du sport pour décupler ses effets, les endorphines vont jouer un rôle majeur pour t’inciter à stopper ces comportements destructeurs.

Cela peut servir pour toutes tes tâches quotidiennes, de faire le ménage à jouer de la musique ou apprendre à dessiner. C’est ici qu’interviennent les petits objectifs dont je parle dans l’article sur la confiance en soi.

Le sport augmente la sécrétion d’endorphine

On le sait depuis plusieurs années, lorsque l’on fait du sport, la production d’endorphine augmente, et c’est tant mieux ! Sans elle, tu aurais mal partout et tout le temps. Les zones de contact du corps avec le sol, avec un banc ou avec les poids sont mises à rude épreuve lors de la pratique sportive, ce sont les endorphines qui permettent de passer outre cette douleur et de poursuivre.

Idem pour tes muscles. Si tu sens un peu d’échauffement des muscles ou quelques courbatures ensuite, ces ressentis seraient bien supérieurs sans l’action des endorphines, au point de ne plus vouloir faire de sport pour ne plus ressentir de telles douleurs.

Son action te permet de poursuivre ton effort en inhibant certains récepteurs de douleurs. Elle va aussi te rendre « heureux » et même créer de la dépendance quant à l’activité sportive. À chaque fois que tu vas utiliser ton corps et l’activer à un rythme élevé, tu vas ressentir cette vague de plaisir chimique. Si en plus, tu combines cet effet avec celui de la récompense lorsque tu observes des résultats, qu’ils soient dans la performance ou l’esthétisme, alors tu obtiens un cocktail qui te donnera envie de le refaire et de continuer.

Les principaux facteurs qui influencent la production d’endorphines

Il y a plusieurs facteurs qui vont directement impacter la production d’endorphine dans ton corps.

La dépression, la sous-nutrition et les douleurs chroniques vont provoquer une diminution de la sécrétion d’endorphine. Pour les douleurs, tu vas devoir te tourner vers le corps médical pour apporter une réponse adéquate.

endorphine effets

La sous-nutrition et la dépression sont deux aspects sur lesquels tu peux agir. Je sais qu’il y a des adeptes de la médication et des recours au médecin pour tous ses aspects. Dans la plupart des cas, la volonté peut agir sur ta condition mentale. C’est une étape difficile et se faire violence n’est pas dans la nature humaine, mais si tu trouves le courage de pratiquer régulièrement une activité physique quelle qu’elle soit, alors les endorphines agiront sur la dépression et tu retrouveras un appétit qui correspond à tes nouvelles dépenses énergétiques. C’est un cercle vertueux.

Comme je l’ai dit plus haut, la douleur provoque une augmentation du taux d’endorphine qui circule dans ton corps. Le sport apporte aussi son lot de bienfaits sur le plan hormonal et on constate qu’il faut environ 30 minutes pour atteindre sa pleine production d’hormone.

Le stress augmente aussi la production, mais il a de nombreux points positifs, comme la sécrétion de cortisol. Par contre, et je sais que ça va plaire à beaucoup de monde, le sexe fait exploser le taux d’endorphine (et fait diminuer le stress). Donc de manière générale, pour ton bienêtre physique et mental, reste actif !

Les points négatifs et la dépendance aux endorphines

On entend parfois que le sport peut rendre « addict » et que l’on a besoin de sa dose de sport pour se sentir bien. L’inconvénient de cette utilisation exagérée des mots est que l’on considère cela comme une mauvaise chose, qui pourrait être nocive pour son corps ou sa vie. C’est aussi mal connaitre les effets de l’endorphine.

stress et effets endorphine

Il existe de rares cas où cela est vrai, mais pour l’écrasante majorité des gens, il s’agira juste d’un jugement de personnes malintentionnées, jalouses ou simplement incultes. Si le sport prend beaucoup de ton temps et t’imposes un régime alimentaire strict, c’est alors le facteur « vie sociale » qui peut en prendre un coup si les personnes autour de toi sont mal renseignées.

La force de l’habitude fait que lorsque tu arrêtes de t’entrainer après avoir un rythme régulier, tu vas sentir un manque dans ta journée, car ce créneau horaire est normalement occupé par le sport. Les vrais symptômes du manque (ceux de l’addiction) avec les tremblements, les sauts d’humeur ou l’irritabilité ne sont que très rares.

Il n’y a aucune contrindication médicale à se faire du bien avec les endorphines !

Catégories : Développement personnel

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez